AQEM

Blogue

Pourquoi les magazines offrent-ils de bons résultats?

13 juin 2022

Une stratégie publicitaire gagnante passe assurément par une intégration magazine. Pas encore convaincu ? Suivez le guide pour constater à quel point les magazines donnent des résultats concrets !

La pertinence

Par leur aspect spécialisé et les professionnels qui les créent, les magazines d’ici sont gage de haute qualité, de rigueur et de pertinence.

« On a le temps de travailler le contenu, de le peaufiner… Ça peut juste donner du contenu de qualité. Le magazine se spécialise. Il est donc intéressant pour les annonceurs, car ils s’adressent à des auditoires ciblés », stipule Geneviève Vézina-Montplaisir, coéditrice au magazine « Caribou ».

« C’est ce qui différencie les magazines des autres médias dont l’objectif est de rapporter. »
- Claudine St-Germain, rédactrice en chef de « L’actualité »

Un contenu de haute qualité, qui cible une clientèle spécialisée, donne de la crédibilité au magazine et, par le fait même, aux annonceurs et aux produits qu’ils font découvrir. Le consommateur juge pertinent ce que le magazine lui offre comme contenu, car la relation de confiance entre eux est établie depuis longtemps. Quand on sait que la moitié des membres de l’Association québécoise des éditeurs de magazines (AQEM) a vu ses abonnés augmenter entre 2020 et 2021, c’est dire à quel point les lecteurs sont attachés et font confiance aux magazines (et aux produits) d’ici.

La créativité dont font preuve les équipes des magazines donne une latitude incroyable aux annonceurs. Les campagnes peuvent passer des plus classiques aux plus « funky ». Chaque annonceur trouve sa voie.

Pour en savoir plus sur l’information de qualité supérieure qu’offrent
les magazines d’ici et l’impact sur votre entreprise, consultez cet article

Le temps

Les éditeurs de magazines imprimés, contrairement aux développeurs de contenus numériques, ont le temps de peaufiner leur contenu. Il en va de même pour les lecteurs, qui prennent le temps de les consommer.

Et qui dit temps dit ouverture d’esprit et envie de consacrer du temps à une passion ou un intérêt. En 2020, ces consommateurs ouverts et lecteurs réguliers de magazines représentaient 73% des adultes québécois. Ceux-ci prennent le temps de s’informer sur un sujet qui les passionne et ils consacrent du temps et de l’argent pour ce dernier. Ainsi disposés, ils sont plus enclins à passer à l’action. Par exemple, les lecteurs de « Québec Oiseaux » dépensent en moyenne 500$ par année en équipement lié à leur passion, et 66 % de ceux-ci consomment un produit après l’avoir vu dans le magazine. 

Les lecteurs passent en moyenne une heure à lire un magazine.

En quoi le temps consacré aux magazines est-il avantageux pour les annonceurs ? Les lecteurs de magazines imprimés investissent du temps et de l’argent dans les magazines qui touchent leurs passions et les produits qu’ils leur présentent.

Le lectorat

Comme le lectorat des magazines (et plus spécifiquement des magazines imprimés) est informé, passionné et avide d’en savoir plus, il devient naturellement un influenceur pour la marque. En rejoignant des lecteurs de tous les âges et de tous les revenus, l’information et la pertinence de la marque se multiplient.

La crédibilité des produits et services présentés entre les pages d’un magazine n’est plus à faire. Le lecteur se sent en confiance et comprend les avantages de tels produits. Non seulement il se met en action (recherches plus approfondies, achat), mais il devient alors un diffuseur de marque. Avec un revenu familial moyen de 125 000$, les lecteurs de « Caribou » sont enclins à consommer la culture agroalimentaire québécoise après avoir vu des annonceurs dans le magazine, par exemple.

Pour l’annonceur, ces audiences poussent les ventes à la hausse en les motivant. La confiance du lecteur envers les magazines et l’inspiration qu’ils vont y chercher deviennent gage de notoriété pour les.

En quoi le lectorat est-il une valeur ajoutée pour les annonceurs ? Parce qu’il s’informe, consomme et recommande les produits et services découverts dans un magazine.

Le retour sur investissement

Les différents facteurs qui caractérisent les magazines (la haute qualité de l’information et le lectorat avide de contenus spécialisés) ont un impact direct sur les annonceurs et les produits qui se trouvent entre les pages d’un magazine imprimé.

Dans une étude de Nielsen Catalina, il a été démontré que le rendement des investissements publicitaires était de loin supérieur avec un affichage imprimé qu’un affichage numérique. Les périodiques offrent un retour sur chaque dollar investi de 3,94$ alors que le numérique affiche un rendement inférieur à 2,63$. 

L’ajout de l’imprimé dans la stratégie publicitaire représente donc une façon payante de susciter l’intérêt et l’intention d’achat.

En quoi les magazines imprimés offrent-ils un bon retour sur investissement ? Ils incitent davantage le lecteur à agir et à dépenser. Le rendement d’investissement est donc supérieur.

Avec des conditions aussi gagnantes pour les annonceurs, il est vraiment temps de changer la vision de l’imprimé !

 

Aussi à lire

AQEM
Nous joindre :
1600 Henri-Bourassa O., Bureau 405
Montréal (Québec) H3M 3E2
(514) 927-8496
info@magazinesquebec.com

Restons en contact!

Infolettre
Prix Hippocrate
Votre adresse de courriel
AQEM
Nous joindre :
1600 Henri-Bourassa O., Bureau 405
Montréal (Québec) H3M 3E2
info@magazinesquebec.com
Design graphique et programmation : VisionW3.com
© 2022 - Tous droits réservés
AQEM